11 Sep

Graine de Sorcière de Margaret Atwood

graine-de-sorciere-1179198-264-432Graine de sorcière est brillant et digne de l’esprit chatoyant de Margaret Atwood. Ce dernier roman de l’écrivaine canadienne est une dystopie, à l’instar de la Servante écarlate mais ce dernier opus est inspiré de Shakespeare de sa puissance, de son souffle lyrique. Le lecteur est au coeur de la Tempête, dernière pièce écrite par Shakespeare et de ses personnages. Pour nous y plonger, comme en abyme, Margaret Atwood crée un univers romanesque autour de Félix, injustement licencié de son poste de directeur du festival de Makeshiweg, au Canada, qui disparaît, change de nom, s’installe dans une maisonnette au coeur de la forêt pour préparer sa vengeance. Douze années passent et une chance de renaître se présente à Felix lorsqu’on lui propose de donner des cours de théâtre dans une prison. Là, enfin, il pourra monter La Tempête avec sa troupe de détenus, et tendre un piège aux traîtres qui l’ont détruit. De la drôlerie, de l’émotion, tout y est. A lire !

 

Margaret Atwood signe le quatrième roman d’une série pour le projet «Hogarth Shakespeare», qui invite des écrivains à réinventer les pièces de l’indétrônable dramaturge.

Margaret Atwood, traduit de l’anglais par Michèle Albaret-Maatsch, Robert Laffont, Paris, 2019, 360 pages. #robertlaffont

https://booknode.com/graine_de_sorciere, #NetGalley #Grainedesorciere

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *